Lyme : LA VIE et la douleur, en guérit-on?

Vous êtes peut-être depuis quelques semaines, mois , années, épuisé(e) physiquement et psychologiquement, errant de spécialistes en spécialistes. A la recherche d’une solution pour vos nombreux maux : musculaires, neurologiques, articulaires,… etc, ou vous vous posez des questions sur le sujet; je vous propose ici une vision globale sur cette maladie et ses traitements.

Etats des lieux

La maladie de Lyme est due à une bactérie pathogène « Borellia » transmise par une piqûre de tique infectée. En réalité, d’autres bactéries et parasites sont mis en cause, on parle de co-infections.

UN CORTEGE DE DIFFICULTES

1- Des symptômes à foison

Le questionnaire Lyme compte pas moins de 95 symptômes répertoriés, ils varient d’une personne à l’autre mais sont très nombreux et touchent tous les systèmes. Le symptôme principal et systématique est un état de grande fatigue, au début de l’infection on constate souvent un état grippal en plein été, quelques fois un érythème migrant (cercle formé autour de la piqûre qui s’agrandit et disparaît). Ensuite vient la forme chronique de la maladie avec son cortège de douleurs musculaires, articulaires, maux de tête, vertiges, acouphènes, problèmes cutanés, perte de mémoire, de concentration, dépression… pour ne pas tous les nommer.

2- « La grande imitatrice »

Là où le bas blesse c’est qu’avant de mettre un diagnostic sur la maladie. Il peut se passer des années d’errance médicale du fait de ces nombreux symptômes, en passant par la case fibromyalgie, sclérose en plaques, leucémie, spondylartrite… et la psychiatrie. D’où le désespoir et les idées noires qui arrivent souvent au fil du temps qui passe et une santé qui se dégrade.

A cela s’ajoute le fait que 3 personnes sur 4 n’ont aucun souvenir de la piqûre.

3-Un manque de connaissance et de reconnaissance

La forme chronique de la maladies est reconnue que depuis 2018 en France. Avant cela, après un court traitement antibiotique, si elle était reconnue, la pathologie était censée disparaître. Mais la réalité est que peu de médecins connaissent la maladie et donc le traitement adéquat. Le Pr Perronne, chef en infectiologie est un personnage médiatique qui a fait connaître Lyme mais il essuie de nombreuses difficultés.

Pourquoi développe t-on une forme aigüe ou chronique?

LES ORIGINES

Alors que certaines personnes se font piquer et ne développent à aucun moment la maladie d’autres sont victimes de graves maux allant jusqu’à la paralysie. Comment expliquer cela? La causes des causes est votre terrain, c’est à dire votre état de santé, votre immunité.

1- Microbiote, notre pouvoir

La flore intestinale est le siège de l’immunité puisque nous sommes composés principalement de microbes, de virus et de champignons, ici l’article que j’ai écris à ce sujet qui est capital pour comprendre comment fonctionne l’immunité : https://bettysautron.wordpress.com/2019/10/29/microbiote/

Laura Arnal, auteure de « J’ai surmonté la maladie de Lyme » qui a été gravement touchée explique que c’est le fait de vouloir comprendre ce qui se passait qui l’a maintenue en vie et que c’est une vision globale qui l’a sauvée après avoir vu 70 médecins, des spécialistes pour la plupart.

Tous les malades savent que la qualité de l’alimentation est centrale pour garder un certain niveau de vitalité. Il est vrai que le régime est assez restrictif, on évite sucre, produits laitiers, et gluten principalement. A cela peuvent s’ajouter pas mal d’autres aliments, mais le but n’est pas de vous donner une recette miracle, elle n’existe pas et en matière d’alimentation malgré les grandes lignes, on ne peut faire que du cas par cas.

A voir la liste des aliments interdits, il est pour certains plus aisé de ne pas manger du tout. Le jeûne est d’ailleurs une thérapie extraordinaire mais je déconseille de vous lancer sans une préparation et un accompagnement. La charge toxémique et la faiblesse de l’organisme pour l’éliminer est telle que le risque est grand de se faire plus de mal que de bien (sans préparation).

2- Antibiotiques = Anti-vie

Une chose est claire aujourd’hui, les chercheurs s’accordent à dire que les personnes ayant subi des cures d’antibiotiques, dans l’enfance principalement, développent un terrain favorable à l’émergence de Lyme. Ceci s’explique par le fait que les antibiotiques ne font pas la distinction entre les bonnes et les mauvaises bactéries et on assiste à une raréfaction des bonnes bactéries et une perte de diversité. On aboutit alors plus souvent qu’on ne le pense à une candidose (prolifération du Candida Albicans) et autres bactéries, virus et champignons plus ou moins pathogènes.

3- Métaux lourds : charge toxique n°1

En plus des antibiotiques, le foie doit aussi gérer tous les médicaments, alcool et métaux lourds (aluminium, cadmium, mercure, plomb, arsenic…) qu’il est en charge d’éliminer en premier lieu, avec le soutien des autres émonctoires (reins, intestins, peau). Les métaux lourds sont aussi bien présents dans les vaccins, amalgames dentaires, ustensiles de cuisine, eau, matériaux de construction, cosmétiques, alimentation, tabac, médicaments, … autant dire quasiment partout.

Le souci avec les métaux lourds est qu’ils vont se loger dans les tissus profonds et organes vitaux pour y rester un long moment (des années souvent).

COMMENT RETROUVER UNE VIE NORMALE ?

Peut-on guérir de Lyme?

Si vous avez compris comment se manifeste les symptômes, vous comprendrez que cela dépend de votre état général. On peut en tout cas en ayant une approche globale, avoir une vie normale ou presque selon les cas. 80% des malades témoignent d’une nette amélioration de leur état de santé sur des mois, voir des années d’après le Pr Perronne.

Alimentation

Encore une fois, l’alimentation est primordiale, vous ne pouvez pas en faire l’impasse, cela demande un effort, pas de remède miracle, que du bon sens. Rassurez-vous ce changement n’est pas triste et sans goût, bien au contraire. Un accompagnement personnalisé permet de faire la bascule en douceur et de découvrir un univers riche de saveurs, de simplicité et de vitalité.

Phytothérapie

Les plantes sont une aide précieuse, nombreuses sont antibactériennes et anti-inflammatoires. Le risque pourrait être de vouloir se soigner seul et de ne pas respecter une synergie dans le processus global d’autoguérison et/ou de mal doser le traitement. On peut faire ce que l’on appelle une réaction Herxheimer, qui consiste à une exagération globale des symptômes due à un afflux de toxines important . Il faut savoir dans ce cas réagir avec finesse.

Détox

Nous avons vu que la cause cachée de l’intoxication du corps vient d’abord des métaux lourds, il serait tentant de rechercher des compléments anti métaux lourds par exemple. Encore une fois cela peut-être contre productif. Une vision globale de la santé est d’abord basée sur VOTRE pouvoir de vous guérir. Vous aurez beaucoup plus de résultats en aidant votre corps à éliminer ces toxiques ou déchets qu’en lui donnant encore plus de travail avec x compléments à gérer.

Etat d’esprit

Je sais que vous êtes souvent désespérés si vous êtes touchés par cette maladie. Dans tous les cas, c’est une erreur de croire en une sorte de fatalité. Il est vrai que jusqu’à maintenant nous avons mis toute notre confiance et notre santé dans les mains d’autres personnes ou institutions, il s’agit de se réapproprier ce qui nous appartient, notre corps, notre santé. Se nourrir de témoignages positifs, d’images, vous voir en pleine forme par le biais de la visualisation sont d’une puissance sous estimée, prendre du temps pour soi, etc… c’est ouvrir son esprit, son mental ou sa conscience à d’autres schémas possibles.

Prévention

La meilleure des solutions ne consiste pas à éviter la nature, mais de vivre en harmonie avec elle. Les tiques sont attirées par nos odeurs, en revanche elles n’aiment pas les huiles essentielles. On peut donc utiliser des huiles essentielles répulsives, la Lavande peut suffire, vous pouvez aussi trouvez des recettes différentes avec Citronelle, Vétiver, etc.

Vérifiez bien après votre sortie qu’une de ces petites bêtes n’aient pas élue domicile dans un de vos nombreux plis (entre les orteils, derrière le genou…)

A ne pas faire : si vous êtes piqué, ne pas arracher avec une pince ou mettre un liquide sur la tique, qui aura comme réaction de régurgiter sa possible bactérie en vous : 20-40% des tiques seraient infectées par la Borrelia. La seule bonne réaction est de la retirer à l’aide d’un tire-tique et de désinfecter (avec du Tea Tree par exemple).

Pas de panique : nous hébergeons dans notre organisme plus de bactéries que de cellules, et la Borrelia en fait partie, elle est présente chez la plupart d’entre nous sans pour autant que nous développions la maladie.

L’accompagnement

L’accompagnement est global, complexe, + ou – long, personnalisé. Pourquoi?

Voici le travail d’un thérapeute spécialisé dans la maladie de Lyme :

  1. Evaluer l’état de l’organisme
  2. Le détoxifier
  3. Combler les carences
  4. Réparer l’intestin et le microbiote
  5. Réduire l’inflammation
  6. Renforcer le système immunitaire
  7. Lutter contre les infections

Pour conclure

Si j’ai intitulé cet article Lyme : LA VIE et la douleur, c’est pour vous rappeler que vous êtes peut-être mal dans votre corps, dans votre quotidien mais n’oubliez pas que vous êtes VIVANT. Le proverbe « Tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir » résume bien la force de guérison qui nous anime TOUS. Il s’agit juste de l’activer en respectant les lois du vivant.

Autre citation importante, celle de Pasteur, sur son lit de mort, a plus que jamais sa place :« Le microbe n’est rien, le terrain est tout ».

Je vous souhaite vraiment d’expérimenter ces lois universelles de santé.

Je suis à votre disposition pour des questions globales et pour des questions plus personnelles, je vous invite à prendre rdv (en cabinet ou à distance).

Merci de m’avoir lu.

Betty SAUTRON

Educatrice de santé en Naturopathie

Spécialisation maladie de Lyme : formation Dr DELVAL

Mail : jalimentelavie@gmail.com

Page Facebook

Tél : 06 37 16 24 73

Publié dans Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s